Installer une cheminée permet de se chauffer à moindre coût en comparaison des autres types de combustible. Cela donne aussi du cachet à une pièce. Cependant, il existe des précautions à prendre pour éviter les incendies ou les intoxications au monoxyde de carbone, ou pour ne pas polluer excessivement l’air. Découvrez les normes de sécurité pour une cheminée, notamment en termes d’entretien.

Installer une cheminée aux normes : que dit la législation ?

Les propriétaires ont tout à fait le droit de construire une cheminée dans leur logement, mais à condition de respecter certaines règles. Celles-ci reposent sur les normes NF et CE, et varient en fonction du type d’installation : cheminée ouverte, insert, etc.

Dans tous les cas, il faut adosser la cheminée à un mur isolé avec de la laine de roche. Et il existe aussi une loi cheminée indiquant que l’installation devra être posée sur un matériau incombustible. Quant à la hotte, elle devra être entourée d’un caisson isolé avec de la laine de roche et dotée de grilles de ventilation.

En ce qui concerne le conduit de la cheminée, il devra répondre également aux normes, c'est-à-dire être étanche et résistant à la corrosion ainsi qu’aux températures très élevées pour assurer un tirage efficace. Lors de son installation, il vaut veiller à ce qu’il soit parfaitement stable.

Enfin, notez que dans les constructions neuves, la réglementation thermique interdit l’installation d’une cheminée avec un foyer ouvert, même lorsqu’il s’agit d’utiliser du bois en chauffage d’appoint.

Entretien de la cheminée : les règles sur le ramonage

Le ramonage de la cheminée est obligatoire, une à deux fois par an, en fonction des modalités fixées localement. Et il doit être impérativement effectué par un professionnel. L’opération consiste à nettoyer les conduits d’évacuation des fumées afin d’éviter un incendie ou une intoxication au monoxyde de carbone. Cela permet également d’obtenir un meilleur rendement de la cheminée et une limitation des rejets de particules dans l’atmosphère.

Le ramonage est à la charge des propriétaires de maisons individuelles lorsqu’ils occupent le logement, ou bien du locataire en place. Le non-respect de cette obligation est passible d’une contravention. Et en cas de sinistre, la compagnie d’assurance exige une attestation remise par le ramoneur pour indemniser.

Que dit la réglementation cheminée voisinage ?

Il y a aussi des règles à prendre en compte pour respecter les voisins :

  • d’abord, la sortie de la cheminée, placée sur le toit de l’habitation, doit mesurer au moins 40 cm de haut. Cela permet de réduire au maximum les gênes causées par les fumées ;
  • ensuite, il convient de protéger la sortie avec un chapeau conçu à cet effet ;
  • enfin, la cheminée devra se trouver à au moins 8 m de la cheminée des voisins.

Zoom sur la loi concernant les feux de cheminée interdiction

Dans certaines grandes villes, une réglementation interdit les feux de cheminée ou restreint l’utilisation de la cheminée à une période spécifique de l’année. D’autres localités fixent un nombre de ramonages annuels obligatoires.

Pour respecter la cheminée législation, il est conseillé de consulter le règlement sanitaire de la ville. Et si vous habitez dans un immeuble, sachez que vous êtes soumis à la réglementation du Syndic. Vous devez consulter le règlement de la copropriété pour connaître la cheminée bois interdiction.

Vous souhaitez changer votre mode de chauffage ou faire installer une cheminée dans votre salon ? Pour être accompagné dans vos démarche, contactez La Maison Des Travaux Balma Toulouse.